La première édition du Festival de Film pour la Paix de Fatima sera dirigée par deux jeunes issus des localités de 3ème et 6ème arrondissements de Bangui. Julio Cyriaque MBETHEKE de la paroisse Notre Dame de Fatima et Fatoumata DEMBELE du Centre de Réflexion des Jeunes Islamiques pour le Développement de Centrafrique (CRJICAD) auront la lourde tâche de mener ce festival à bon port. Le choix de ces deux jeunes chrétien et musulman par leurs pairs est certainement inspiré du thème de cette édition à savoir : “Paix, dialogue des cultures et des religions”. Julio Cyriaque MBETHEKE a bien voulu répondre à nos questions sur le festival.

"/>

A la découverte du FESTIPAIX de Fatima

Publié le: 17/10/2020


Equipe de communication (EC) : Parlez-nous de FESTIPAIX.

Julio Cyriaque MBETHEKE (JCM) : FESTIPAIX de Fatima est un festival de cinéma qui promeut la culture de la Paix et le dialogue entre les cultures et les religions à travers la production des œuvres cinématographiques. Ce festival s’inscrit dans la continuité des actions entreprises par les jeunes de la paroisse Notre Dame de Fatima pendant les premières heures de la guerre qu’ a connu notre pays en réalisant avec les moyens de bord leur tout premier film sur la paix intitulé la « Colombe » qui a énormément aider à sensibiliser les communautés, à désarmer les esprits et les cœurs. Le martyre que cette paroisse et toute la localité ont subi durant ces moments sombres et sanglants a motivé la création du Centre des Martyrs de Fatima qui a bien voulu pérenniser cette dynamique de promotion de la paix à travers la cinématographie et toutes les créations innovantes locales. Ce festival qui est à sa toute première édition se donne pour thème “Paix, dialogue des cultures et des religions”.

EC : Quel est l’objectif recherché ?

JMC : L’objectif principal de ce festival est d’abord la consolidation de la paix et la prévention des conflits qui sont une priorité pour notre pays qui traverse encore la pire crise de son histoire mais également un défi majeur pour la sous-région et pour tout le continent. A travers ce festival nous aimerions mettre en commun toutes les énergies et les vibrations communautaires pour une dynamique de paix durable car nous sommes convaincus que c’est avec la contribution de toutes les communautés que nous pouvons arriver à une vraie réconciliation et une paix durable. Le cinéma permettra aux uns et aux autres d’apporter leurs propositions pour la paix qui seront accessibles à toutes les communautés. Ce festival va également promouvoir les talents en cinématographie qui est un secteur encore orphelin dans notre pays et dont notre Centre des Martyrs a fait une de ses priorités. Ainsi, FestiPaix accompagnera les cinéastes dans leurs réalisations afin de  promouvoir l’industrie du cinéma dans le pays et la sous-région, valoriser les œuvres cinématographiques centrafricaines et offrir des opportunités de carrière aux acteurs du domaine.

EC : Pourquoi vous organisez une Résidence ?

JMC : La résidence est organisée pour renforcer la capacité des participants locaux afin qu’ils produisent des films de qualité pour le festival. En effet, notre Centre de Cinématographie a pour ambition de préparer une nouvelle génération des acteurs du cinéma depuis les scénaristes jusqu’aux producteurs en passant par les réalisateurs et tous les autres métiers qui gravitent autour. Ce festival est donc pour nous une belle opportunité de former et d’encourager les jeunes à explorer ce secteur qui reste encore très mal connu dans notre pays alors qu’il peut offrir des perspectives meilleures. Certes, pour réaliser un film acceptable cela nécessite un pré requis et un peu de moyens techniques, cela nous l’avons expérimenté à nos débuts à travers notre premier film « La Colombe » mais avec cette résidence nous voulons également partager aux jeunes qu’à partir d’une simple idée ou une inspiration, on peut faire des choses merveilleuses si on y met la volonté et le sérieux. Cette résidence s’inscrit donc dans cette logique et dans cette démarche didactique.

EC : Dites-nous comment le festival va se dérouler ?

JMC : Le festival se déroulera en trois (3) principales étapes. D’abord la période de soumission de candidatures qui sont ouvertes du 1er  octobre au 15 novembre 2020 devra permettre aux candidats de nous faire parvenir leurs films via le site web du festival ou par email (le lien du téléchargement). Au cours de cette période même va se dérouler la résidence qui permet aux réalisateurs locaux en difficulté de bénéficier d’appui technique du centre de cinématographie de Fatima pour parfaire leurs films. Enfin, le festival proprement dit se déroulera du 09 au 12 décembre 2020 où on assistera à la projection et la sélection des meilleurs films. La délibération se fera le 11 décembre et le festival sera clôturé le 12 décembre avec la cérémonie de remise des prix aux lauréats.

EC : Quels sont les prix qui seront décernés ?

JMC : Plusieurs prix seront décernés pour récompenser les efforts de création, la pertinence des films et leur cohérence avec le thème, la qualité des films et la prestation des principaux acteurs. Ainsi nous aurons le prix du meilleur film fiction, le prix du meilleur film documentaire, le prix du public, le prix du meilleur acteur, le prix de la meilleure actrice et le prix du jeune espoir qui récompensera le jeune talent du festival par le jury. Enfin, une des grandes spécificités de ce festival sera le GRAND PRIX « SIRIRI » qui signifie PAIX en Sango, langue nationale de la République centrafricaine.

EC : Qui sont les participants ?

JMC : Le festival est ouvert à toutes les personnes de nationalité centrafricaine (centrafricain qui réside au pays et ceux de la diaspora), ainsi que les personnes de toutes autres nationalités qui résident en Centrafrique. La participation au festival est gratuite et il n’y a pas de limite d’âge en dehors des personnes de moins de 18 ans qui devront présenter une autorisation parentale.

EC : Avez-vous eu de financements?

JMC : Pas encore pour le moment car nous avons commencé avec les ressources propres du centre des martyrs de Fatima. Nous sommes ouverts et lançons un vibrant appel à tous les partenaires locaux et internationaux ainsi qu’aux personnes de bonnes volontés éprises de paix à appuyer ce festival matériellement, techniquement et financièrement.

EC : La composition du Jury ?

JMC : Le jury de FESTIPAIX DE FATIMA est composé des spécialistes du domaine de multimédia, de l’audio-visuel et de personnes œuvrant dans le domaine de paix et dialogue, ainsi que ceux du domaine des arts visuels. Il s’agit d’un jury international regroupant des personnes de nationalités différentes (centrafricaines et étrangères).

EC : Qu’est-ce vous comptez faire après le festival ?

JMC : Nous organiserons des tournées dans le pays pour projeter les films retenus avec des table-rondes afin d’envoyer des ondes de paix et communiquer l’esprit du festival à ceux et celles qui n’auraient pas eu la possibilité de participer en tant que candidat ou festivalier. Notre centre développera d’autres programmes de formation en plus de ceux qui y sont actuellement effectifs afin d’intégrer les leçons tirées du festival dans nos stratégies de formation.

EC : Julio-Cyriaque MBETHEKE, merci !

JMC : C’est moi qui vous remercie !

Equipe de communication


Commentaires:





Adresse: Avenue de la CEMAC

BP: 1427 Bangui/RCA

Email: secretariat@ndfbangui.org

Tel: +236 75 71 71 11

Nous contacter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Suivez-nous sur les reseaux sociaux